Le Royaume du Cambodge

Détails de ce carnet de voyage :

Pas de photo 5 videos 7 avis Par Babouche France
le 02 octobre 2016 à 18h08

Lieu en rapport avec ce carnet :

Pays :Cambodge CambodgeCarte Cambodge
Voir en grand

Présentation du carnet de voyage

Période : Novembre
Climat : Grand soleil !
Températures : Tres chaud

Infos météo : Cambodge
Type de voyage : Circuit
Période de départ : Novembre
Méthode d'achat : Par telephone
But du séjour : Se cultiver / découvrir
Vous aussi, créez gratuitement votre carnet de voyage ! Cliquez ici !

Agence de voyage / voyagiste / compagnie aerienne :

Voici la liste des differentes compagnies et voyagistes qui ont été mis à contribution pour ce voyage :
Compagnie aérienne
Emirates
Emirates Donnez votre avis
sur Emirates

Description et avis sur le voyage :

Description du sejour :

Une boucle de 15 jours qui débute à Phnom Penh par la visite du Musée national historique et archéologique qui essaie de préserver la culture khmère dans ses traditions et de donner une identité au pays.

Wat Ounalom est le point central du bouddhisme cambodgien. C’est un édifice à l'architecture cambodgienne typique et aux toits courbés teintés de rouge et d'or.

En vélo taxi, nous longeons le Mékong pour un tour panoramique de la ville coloniale.

Nous terminons par le Wat Phnom qui selon la légende aurait été construit en 1373 pour abriter des statues du Bouddha sur un tertre boisé. C'est Daun Penh, une riche veuve, qui aurait découvert quatre statues du Bouddha en bronze et une en pierre dans un tronc d'arbre échoué sur les berges du Mékong. La statue en pierre est décrite comme une divinité debout tenant un bâton et une conque, les cheveux relevés en chignon. Le temple a donné son nom à la ville de Phom Penh.

En route pour Kampong Cham et premier arrêt à Skun réputée pour son marché aux insectes. Entomophagie, l’art de manger des insectes est depuis très longtemps pratiqué par les Cambodgiens. Durant le régime des Khmers Rouges, les cambodgiens se sont mis à en consommer beaucoup. Il faut dire que les insectes comestibles sont riches en protéines, fer, acides aminés et contiennent même certaines vitamines parfois introuvables ailleurs. Les marchés regorgent de spécialités volantes ou rampantes, grillées ou cuites à la vapeur. Pour une première, araignées grillées légèrement caramélisées. Lorsque l’on croque dans le corps……………. Oupssss.

Vers Kompong Cham, on traverse des villages où les femmes sont voilées. Ce sont des Chams, descendants d'un peuple qui vivait au royaume du Champa. Les Chams, initialement hindouistes, ont été convertis à l'islam par les marchands arabes, indiens et persans. Tout au long de la route, on trouve des panneaux a la gloire des dirigeants du régime cambodgien

Arrivée à Kratié. Située au bord du Mékong on trouve de nombreuses maisons coloniales. C'est aussi le point de départ pour observer les dauphins d'eau douce de l'Irrawaddy, en voie de disparition. Les Khmers Rouges les auraient décimé en transformant leur graisse en combustible ... On ne voit pas souvent leur tête parce qu'ils sautent rarement hors de l'eau.

Nous empruntons un transport local, la pirogue à moteur, pour rejoindre l'île de Kho Trong. Dans notre embarcation les gens s'entassent avec leurs provisions achetées au marché, leur moto ou vélo, les écoliers et quelques rares touristes. A l'arrivée, un escadron de motos-taxis nous attend pour nous transporter à notre hôtel. Les chauffeurs sont très habiles pour remonter avec leur moto sur des planches depuis la plage. Ensuite, on roule sur une voie bétonnée très étroite, où le trafic deux roues est important.

Au milieu du Mékong, cette petite île semble hors du temps. Après une bonne nuit, nous faisons le tour de l’ile en charrette, nous planterons un arbre, déjeunerons chez l’habitant… temple, animaux, maisons sur pilotis... avec en prime, des rencontres, des sourires et une vue imprenable sur le Mékong ! Pas de route goudronnée, pas de voiture, la nature est luxuriante, des rizières et autres cultures s’étendent à perte de vue.

De retour sur le continent on s arrête pour jeter un coup d'œil à la belle petite pagode Wat Roka Kandal qui date du début des années 1800 de style laotien.

Sambor Prei Kuk est un ensemble de monuments préangkoriens comprenant une centaine de temples passablement dégradés, construits en briques et disséminés dans la forêt.

Nous voilà enfin aux Temples d’Angkor. Nous commençons la découverte de ce lieu mythique par Angkor Thom la cité royale construite par Jayavarman VII. La cité royale a la forme d'un carré, entouré d'un rempart et bordé par des douves. Au milieu se trouve une porte monumentale, la route y menant est ornée d'immenses visages des quatre Grand Rois du panthéon hindouiste et de la représentation d'Indra chevauchant son éléphant tricéphale. A chaque porte correspond une chaussée qui franchit les douves. Celle de la porte Sud est gardée de chaque côté par des géants qui tiennent le serpent fabuleux, le nâga montant la garde devant les quatre grands rois. À l'intérieur de cette enceinte, se trouvent les ruines de palais, de temples et d'autres bâtiments, envahies par la forêt.

Le Bayon le palais céleste du dieu Indra, est le temple central de l'ancienne ville d'Angkor Thom. Le Bayon se distingue par une architecture a plusieurs niveaux desquels émergent des clochers (stupas). Chaque stupa est sculpté avec 4 figures du Bouddha qui semblent nous observer, quelquefois avec le sourire. Sur les piliers, de petites sculptures représentent la danseuse Apsara en mouvement. Une gigantesque fresque en bas-relief se trouve au pied du temple. Elle illustre de nombreuses scènes de la vie quotidienne - la chasse, la culture, la cuisine - de manière très détaillée. Nous finissons la journée par une promenade en barque sur les douves.

Une journée entière à la découverte d’Angkor qui débute par le Baphûon, une pyramide à cinq gradins sculptées. Ses bas-reliefs racontent notamment le Ramayana. On suppose qu'il était jadis entièrement couvert de plaques de bronze, afin de faire ressembler la colline artificielle au mont Meru.

La Terrasse longue de 300 mètres, a tout le long une grande variété de sculptures : des représentations de processions d'éléphants qui ont des fleurs de lotus autour de leur trompe, ainsi que des Garudas et des lions C'était probablement une terrasse d'apparat. Elle est bordée d'une balustrade en forme de nâga. Les sculptures les plus impressionnantes sont au nord de la terrasse, ce sont les éléphants de taille quasiment réelle, ainsi que deux chevaux à cinq têtes.

La Terrasse du Roi Lépreux est l’endroit où l’on pratiquait les incinérations de Rois. On y trouve des représentations de serpents, des Garudas possédant de multiples bras, ainsi que quelques femmes et des éléphants.

Prasat Suor Prat est un ensemble de douze petites tours à usage festif.

Le Phiméanakas est un temple hindouiste dans l'enceinte du palais royal de l'ancienne ville d'Angkor Thom De ce temple ne restent que les trois premiers étages massifs, construits en blocs de latérite, sobrement décorés de lions et d'éléphants à chaque coin. Le temple était la demeure du roi où, dit-on, il s'unissait avec une déesse protectrice qui abandonnait la nuit son corps de serpent pour celui d'une belle jeune femme.

Construit entre 968 et 1001, le temple de Takeo est le premier d'Angkor, construit entièrement en grés. Les décorations n'ont jamais été achevées.

Le Prasa Thommanon a été complètement restauré dans les années 60 et on ajouta des plafonds en ciment pour recréer l'espace intérieur. Les sculptures sur les murs et les avant-corps sont particulièrement belles. On voit Vishnu dans un combat, chevauchant Garuda et Shiva ascète. On peut voir aussi un barattage de la Mer de Lait.

Le Chau Say Tevoda, temple de proportion et de style similaires est en assez mauvais état. Tous deux sont plus anciens que la ville d'Angkor Thom.

Edifié par Suryavarman II Angkor Vat fut d’abord un temple d’Etat et une capitale pour les rois. Il est le meilleur exemple du raffinement architectural Khmer et il symbolise la nation cambodgienne. Au centre de l'ensemble se trouve un véritable château à 5 tours monumentales, assez bien conservé parce que la pierre utilisée, le grès, a résisté à la végétation qui a prospéré pendant la période où le temple a été oublié. Angkor Wat est une représentation symbolique du Mont Meru, la montagne mythique dans laquelle vivent les dieux hindous. Un mur extérieur entouré par une douve protège le temple-palais.

Ta Prohm est célèbre pour ses arbres gigantesques qui enserrent les pierres. Ces fromagers et autres ficus étrangleurs sont à l'origine de la destruction de beaucoup de bâtiments d'Angkor. Leurs racines pénètrent dans les pierres et les font éclater. Puis, elles emprisonnent les ruines comme le feraient des pieuvres géantes à l'aide de leurs énormes tentacules.

Vers Angkor on vend de tout le long de la route et surtout du sucre de palme. La région en produit beaucoup et on aperçoit de nombreux palmiers à sucre équipés d'escaliers en bambous. Cela permet d'aller facilement récolter les fruits du palmier qui sont "traits" pour extraire le jus. Ce dernier est ensuite chauffé dans une grande bassine, refroidi dans de petit récipient puis vendu aux touristes.

De petite taille, le temple de Bantey Srei ou Citadelle des femmes est presque entièrement couvert de décorations, toutes d’une extrême finesse. Les sculptures en bas-relief sur grès rose sont d’une précision exceptionnelle.

La rivière Tonlé Sap traverse le Cambodge et se jette dans le Mékong à Phnom Penh . A proximité de Siem Reap, le lac Tonlé Sap, traversé par la rivière du même nom, c’est le plus grand lac d’eau douce d’Asie du Sud-Est. On a pris place à bord d’un bateau traditionnel, pour une croisière de 6 à 7h direction Battambang. Autour de ce lac et sur les rives de la rivière, de nombreux villages de pêcheurs se succèdent. Il n’est pas rare de croiser des embarcations caractéristiques du pays, habitations permanentes de familles de pêcheurs se laissant dériver au fil de l’eau. La pagode sur pilotis Wat Choeu Khmao ou la pagode en bois noir est une pagode en ruine dans un endroit inondé construite par des pêcheurs au 19ème siècle durant l’occupation Siamoise.

Située sur les bords de la rivière Sangker, le nom de la province Battambang signifie littéralement ‘le bâton perdu’, et se réfère à un mythe khmer, le jet par le roi Dambang Kronhoung d’un énorme bâton de bois directement depuis Angkor à l’actuel site de la ville. Une grande statue noire érigée au centre de la ville rappelle la légende. Battambang est entourée de plaines rizicoles qui en font le grenier à riz du Cambodge.

Une balade atypique en train de bambou, des plateformes de bambous montées sur roulettes qui circulent le long des vieux rails locaux à travers la campagne.

La particularité du village Wat kor est d'avoir su conserver les anciennes maisons en bois précieux sur pilotis de différents styles selon les années où elles ont été construites et selon les colonisateurs de l'époque les français ou les thailandais.

Site religieux important, Phnom Sampov est une montagne de calcaire proche de Battambang. Pour y monter plus facilement nous avons utilisé les petites motos thailandaise. Sur le sommet de la colline, il y a un Wat et de nombreux stupas ainsi que quelques sanctuaires et quelques grottes. Pendant la période des Khmers Rouges, c'est dans cette montagne que les "ennemis" du régime étaient éliminés et dans les "grottes meurtrières", comme elles sont appelées, se trouve un monument à la mémoire des victimes. Malgré son passé tragique, Phnom Sampov est également un endroit agréable. La vue panoramique au sommet est à couper le souffle. Chaque soir, à la tombée de la nuit, des milliers de chauves-souris sortent des grottes vers le flanc de la colline pour se nourrir avant d'y revenir à l'aube. Phénomène naturel à ne pas manquer.

Kampot est une petite ville connu pour son poivre qui est considéré comme l’un des meilleurs du monde. Nous irons au marché faire nos emplettes.

La ville de Kep, dont le nom signifie « selle de cheval » en khmer, est située à quelques kilomètres de la frontière Vietnamienne. Cette ville balnéaire était très populaire et l’élite française et cambodgienne y passait leurs vacances. Malheureusement, la période des Khmers Rouge ont eu raison de Kep. Quelques villas coloniales abandonnées plus ou moins détruites sont éparpillées le long de la route. L’intérêt de Kep ….ses crabes. Le marché de Kep est le lieu le plus authentique de la vie locale… comme dans toute autre ville. On y trouve des crabes, des fruits de mer, des poissons prêts à être dégustés.

Journée de détente à l’ïle des lapins, une toute petite île située à quelques kilomètres de Kep. Le nom de cette ile provient de sa forme, il n’y a pas de lapins sur cette île. Accessible en bateau en moins d’une heure, on peut y passer la journée ou quelques jours. Aucune route de bitume. Uniquement recouverte de chemin de sable, on peut en faire le tour à pieds !

Nous voici de retour à Phnom Penh pour deux jours. On ne visite qu'une partie du Palais Royal puisque celui-ci est toujours la résidence du Roi du Cambodge actuel.

On aperçoit la Salle du Trône dans laquelle on ne peut pas pénétrer, puis le Trésor Royal, très moyennement intéressant avec les costumes portés le jour du mariage du souverain, et quelques objets ayant appartenu à la famille royale ainsi que la Pagode d'Argent. Elle porte ce nom car son dallage est totalement réalisé avec 5000 plaques d'argent qu'on n'aperçoit malheureusement pas parce qu'elles sont recouvertes d'un tapis. Dans la pagode, sont regroupées de très nombreuses œuvres d'une qualité et d'une richesse exceptionnelles, entre autre un Bouddha en or incrusté de diamants, ainsi que des dizaines de petits bouddhas sculptés en or et en argent.

Le Musée Tuol Sleng est situé en plein cœur de Phnom Penh. En 1975 ce lycée fut converti en Centre de Détention, connu sous le nom de Prison de Sécurité 21 (S21) par les Forces de Sécurité de Pol Pot. Il est maintenant reconnu comme le plus grand centre de détention et de torture du pays. Plus de 17 000 prisonniers y furent retenus pour être transportés ensuite dans le camp d'extermination et y être exécutés. Lorsque Phnom Penh fut libéré par l'Armée Vietnamienne au début 1979, seul sept prisonniers étaient survivants. Les tableaux représentent la violence pratiquée à l'époque sur le peuple Khmer, que ce soit le mur de photos des victimes photographiées par les soldats khmers rouges, les cellules, les instruments de torture.... On ne peut sortir indemne de cette visite. Malgré bon nombre de visiteurs, il y a un silence qui règne dans les salles et couloirs de l'école. Cet endroit montre la face la plus terrifiante de l'humanité.

Nous finirons notre journée et nos vacances au marché Russe où l’on trouve de tout.


A ne pas rater sur place :

  • Angkor Wat
  • Ile de Kho Trong
  • Campagne Cambodgienne

Avis global sur le séjour :

Avis global : Très bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bien
Des lieux encore authentiques, un dépaysement total et la simplicité de la population.

Vidéos du voyage :

 

A Le Royaume du Cambodge BienBienBienBienBienBienBienBienBienBien

Cambodge Cambodge
Durée : 04:54 - Vue : 69 fois
Par : Babouche France
Envoyée le 05/05/2017 à 13h51
7
Voir cette vidéo
 

B Le Royaume du Cambodge BienBienBienBienBienBienBienBienBienBien

Cambodge Cambodge
Durée : 11:19 - Vue : 56 fois
Par : Babouche France
Envoyée le 07/05/2017 à 16h39
4
Voir cette vidéo
 

C Le Royaume du Cambodge BienBienBienBienBienBienBienBienBienBien

Cambodge Cambodge
Durée : 08:07 - Vue : 54 fois
Par : Babouche France
Envoyée le 14/05/2017 à 15h58
4
Voir cette vidéo

L'avis des membres :

Ordre des messages :
 
Très bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bien | Par Atoum91 France | le lundi 03 octobre 2016 à 11h46

Merci Elisabeth pour ce très bon carnet !
 
Très bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bien | Par Anyrob France | le mardi 04 octobre 2016 à 12h32

Un carnet qui me replonge dans mon voyage de l'an dernier !
Merci Elisabeth pour ce carnet bien détaillé.
 
Très bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bien | Par vico France | le mercredi 05 octobre 2016 à 09h46

Une destination qui est dans ma longue liste de pays à visiter, en attendant j'attends les photos avec impatience; merci Elisabeth.
 
Par mum4 France | le mercredi 05 octobre 2016 à 22h56

Merci pour ce carnet de voyage bien détaillé.
 
Très bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bien | Par darel Canada | le mercredi 12 octobre 2016 à 04h17

Très bien
 
Très bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bien | Par kinkaku France | le mercredi 12 octobre 2016 à 11h39

Excellent carnet, merci Elisabeth !
 
Très bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bien | Par Fanfan89 France | le jeudi 13 octobre 2016 à 00h34

Très bon carnet. Merci beaucoup

Donnez votre avis sur ce carnet de voyage !

Donnez votre avis sur ce carnet de voyage en remplissant le formulaire ci-dessous :

Donnez une note :
Facultatif
Tapez votre avis ci-dessous : smileys

Inscrivez-vous
166.842 membres - 2152 visiteurs connectés
34.087 carnets - 1.722.785 photos - 24.185 videos - 1566 groupes
3.647.318 avis sur photos, hôtels, voyagistes, pays, ...
Vous aimez Vacancéo? Faites le savoir !
Billets d'avion Séjours Hotels Locations

Comparateur de prix
(2-11ans)
(0-2ans)
Rechercher
Les recherches les plus fréquentes :