Cochabamba

Détails de ce carnet de voyage :

17 photos Pas de video 1 avis Par alain35 France
le 15 janvier 2017 à 13h21

Lieu en rapport avec ce carnet :

Pays :Bolivie BolivieCarte Bolivie
Voir en grand

Présentation du carnet de voyage

Période : Septembre
Climat : Grand soleil !
Températures : Chaud

Infos météo : Bolivie
Type de voyage : Vol + hotel payés séparement
Période de départ : Septembre
Durée du séjour : Week-end / Court séjour
Budget approximatif : 80 € / personne
Méthode d'achat : Sur Internet
But du séjour : Se cultiver / découvrir
Vous aussi, créez gratuitement votre carnet de voyage ! Cliquez ici !

Description et avis sur le voyage :

Description du sejour :

Après un retour par Santa Cruz, après la visite des missions jésuites, nous nous sommes dirigés vers Cochabamba : nous nous sommes rendus à la gare routière appelée "bimodal", car elle accueille trains et bus longue distance; Nous avions réservé une journée auparavant auprès de la compagnie Transcopacabana qui proposait des bus "cama " ( bus-couchettes) le soir très prisées sur cette distance avec toutes les prestations requises à bord du véhicule et la sécurité assurée. Nous avions déboursé la veille 131 bolivianos ( 18 € par personne) pour parcourir la distance de 500 km . C'est à 19 h que le départ était fixé pour une durée d'environ 10 heures..

Qu'ils sont luxueux ces bus longues distances où on est allongé confortablement comme dans un lit ! Nous n'avons pas vu le temps passer, car le sommeil est arrivé sans tarder .

Nous avons été surpris, quand on nous a annoncé notre arrivée à la station de bus de Cochabamba et que le soleil orangé commençait à poindre à l'horizon à 6h du matin

Nous avons pris un petit déjeuner à la cafeteria de la station de bus avant de prendre un taxi pour nous rendre au lieu d'hébergement réservé depuis la France par internet .

***********************************************

1 - Le lieu d 'hébergement :

C'est au " City hotel" , en plein centre-ville,( photo n°1) que nous avons décidé d'élire domicile pour un séjour de deux jours.

Comment ne pas succomber au charme de cet hôtel au hall si accueillant et muni d'un ascenseur qui va nous permettre de nous retrouver aisément à notre chambre située au quatrième étage de l'établissement ?

C'est la première fois que nous avons regagné notre chambre, sans avoir besoin d'emprunter l'escalier . Qu'elle est lumineuse et équipée d'une télévision cablée comportant le programme de TV5 monde et d'un détecteur de fumée cette chambre donnant sur la rue très animée !

Nous avons pu constater que le bruit de la rue aurait peut-être perturbé notre sommeil, mais nous n'y avions pas prêté attention : le lit ferme et confortable nous a permis de pouvoir profiter d'un repos bien mérité, après avoir déambulé dans les rues de la ville.

En grimpant à la terrasse accessible au dernier étage de l'hôtel, nous avons pu admirer le panorama superbe sur la cité .

Cependant, le tarif pratiqué de 37 € par nuit était supérieur à celui envisagé au départ. Pour deux nuits seulement, nous avons estimé que le confort pouvait justifier le prix, incluant le petit déjeuner pris au rez-de chaussée de l'établissement. Pourtant, ce fut la déception : quelle frugalité, incluant seulement deux petits toasts, accompagnés d'une tasse de thé ou de café !

Comme le départ pour Sucre était prévu dans la soirée trois jours plus tard, nous avons été agréablement surpris de voir que l'hôtel acceptait que l'on dépose les bagages à la réception durant la matinée avant de les récupérer le soir.

********************************************

2 - La visite de la ville :

Cochabamba, à 2600 mètres de l'altitude, est l'une des villes les plus florissantes de Bolivie . Son climat favorable explique en grande partie son dynamisme économique.. Le nom de la ville provient des termes quechuas qui signifient " plaine marécageuse". Vu l'emplacement de l'établissement hôtelier, il est très facile de se rendre sur la place principale l:a " Plaza du 14 septembre" située à proximité ( photo n°2) : qu'elle est belle, la place bordée d'arcades au milieu de laquelle se dresse la cathédrale , le plus ancien édifice religieux de la vallée ! Malgré les altérations dues aux rénovations, l'intérieur du lieu de culte est vaste et lumineux . Qu'il est agréable de se reposer à l'ombre des arbres pour voir le va-et-vient des boliviens qui se rencontrent sur cette place !

Nous sommes surpris de voir les bus multicolores sillonner à travers les rues encombrées du centre urbain ( photo n°3) : qu'ils sont beaux, ces minibus au design si particulier et qui font la fierté de la ville de Cochabamba !

Nous avons parcouru les rues en passant devant la maison de la culture et l' immense snack " Dumbo", avant de rejoindre le périphérique qui va nous mener jusqu'au sommet du Cerro San Pedro où se dresse une immense statue du Christ, la plus haute du monde :la statue de la Concorde qui dépasse celle du Christ Rédempteur à Rio de Janeiro ( photo n°4) . Des panneaux avertissent du danger d'agressions, si on décide d' emprunter le sentier qui part du pied de la montagne et débouche au sommet de la colline. Arrivés au pied de la statue, nous pouvons contempler le panorama splendide qui se déploie devant nous et la vue magnifique sur l'ensemble de la ville ( photo n°5) .

Nous restons une demi-heure à cet endroit pour admirer le paysage avant de regagner en téléphérique la cuvette fertile où vit la population aisée de la ville.

Nous sommes passés ensuite par le marché qui jouxte notre hôtel et avons pu nous restaurer dans cet endroit si prisé des locaux ( photo n°6) en milieu de journée.

Ensuite, en taxi, nous avons rejoint le Palais Portales qui, dès notre arrivée, nous a permis de nous rendre compte de l'extravagance du baron de l'étain qui a occupé cette opulente demeure ( photo n°7) . Comment ne pas voir dans les jardins une imitation du château de Versailles ? Emmenés par un guide parlant français, nous entrons dans la résidence dont les goûts ont été fortement influencés par la mode européenne. Nous avons regagné la terrasse avant de rejoindre le sous-sol qui abrite aujourd'hui des expositions temporaires artistiques.

Nous avons pris le minibus qui nous a transportés dans l'un des marchés populaires les plus bondés, anarchiques et étouffants du pays : " la Cancha" . Qu'il est difficile pour les véhicules de se frayer un passage parmi les étals dressés le long de l'avenue principale ! Les marchands ambulants éprouvent des difficultés pour se faufiler ( photo n°8) . Une véritable affluence chaotique se remarque, en voyant même certaines femmes vendre des fruits comme des ananas et les proposer sur des brouettes métalliques ( photo n°9) .Naturellement, dans ce marché désordonné, il faut faire attention aux pickpockets, surtout quand les allées se rétrécissent et que les marchandises s'étalent sur la chaussée.

Qu'il est immense ce marché où on vend toutes sortes de produits inimaginables comme les appareils électroménagers et où sont rassemblées aussi des échoppes d'artisanat local et où on vend des textiles de toutes marques ! Comment ne pas être impressionné par la cohue indescriptible visible sur la photo n°10 ? Nous pouvons constater que Cochabamba est le plus grand centre commerçant de Bolivie. Ses marchés variés drainent toute la population de la région : c'est en effet la plaque tournante du commerce .

Nous avons apprécié cette ville qui ne fait pas partie des lieux les plus touristiques de la Bolivie : c'est aussi dans cette métropole que de nombreux cours sont proposés pour apprendre l'espagnol pendant plusieurs semaines. Les habitants se considèrent avec ironie comme les meilleurs "articles d'exportation de la Bolivie" : en effet, plus de100000 d'entre eux vivent à Washington.

*******************************

Informations diverses :

Hébergement :

City hôtel:

www.cityhotelbolivia.com

Calle Jordan E-341

Tel: 422-2993

A ne pas rater sur place :

Par alain35 France
  • Le Christ de la Concorde
  • Palacio Portales
  • La Cancha

Avis global sur le séjour :

Avis global : Très bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bien
Une ville très florissante et commerciale avec la Cancha, le marché, l'un des plus chaotiques , étouffants du pays où il faut se frayer un passage . Elle es dominée par son Christ qui se dresse sur une colline à la périphérie de la ville accessible en téléphérique. Du sommet, un panorama grandiose sur l'étendue de la ville apparaît.

Album photo du voyage :

Pas d'avis posté
1 avis posté sur cette photo
1 avis posté
Pas d'avis posté
1 avis posté sur cette photo
1 avis posté
2 avis posté sur cette photo
2 avis posté
1 avis posté sur cette photo
1 avis posté
1 avis posté sur cette photo
1 avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
1 avis posté sur cette photo
1 avis posté
1 avis posté sur cette photo
1 avis posté
Pas d'avis posté
1 avis posté sur cette photo
1 avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté


>> Voir l'album photo du séjour en détail

L'avis des membres :

Ordre des messages :
 
Très bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bien | Par darel Canada | le mardi 31 janvier 2017 à 23h27

une belle visite

Donnez votre avis sur ce carnet de voyage !

Donnez votre avis sur ce carnet de voyage en remplissant le formulaire ci-dessous :

Donnez une note :
Facultatif
Tapez votre avis ci-dessous : smileys

Inscrivez-vous
166.721 membres - 2174 visiteurs connectés
34.089 carnets - 1.718.995 photos - 24.087 videos - 1566 groupes
3.629.268 avis sur photos, hôtels, voyagistes, pays, ...
Vous aimez Vacancéo? Faîtes le savoir !
Billets d'avion Séjours Hotels Locations

Comparateur de prix
(2-11ans)
(0-2ans)
Rechercher
Les recherches les plus fréquentes :