Minorités ethniques du Sud-Ouest de la Chine

Détails de ce carnet de voyage :

1490 photos Pas de video 13 avis Par vico France
le 28 septembre 2012 à 15h58

Lieu en rapport avec ce carnet :

Pays :Chine ChineCarte Chine
Voir en grand

Présentation du carnet de voyage

Type de voyage : Séjour organisé
Période de départ : Mai
Méthode d'achat : Dans une agence
But du séjour : Se cultiver / découvrir
Vous aussi, créez gratuitement votre carnet de voyage ! Cliquez ici !

Agence de voyage / voyagiste / compagnie aerienne :

Voici la liste des differentes compagnies et voyagistes qui ont été mis à contribution pour ce voyage :
Compagnie aérienne
Air France
Air France Donnez votre avis
sur Air France

Description et avis sur le voyage :

Description du sejour :

Pour notre 2ème voyage en Chine (le 1er en 1993) nous avons voulu découvrir trois régions encore authentiques et notre choix s'est porté sur la Chine du Sud-Ouest.
C'est une région passionnante: en plus d'offrir des paysages sublimes, elle est peuplée d'ethnies minoritaires qui ont conservé en grande partie leurs traditions.

Le Yunnan rassemble la plus grande variété de climats, de paysages et de populations du territoire chinois.

La province du Guizhou offre une mosaïque ethnique variée. Constituée de paysages magnifiques, la province est toutefois moins visitée que le Yunnan, étant donnée son climat pluvieux.

La province du Guangxi, région autonome, avec ses paysages étonnants aux reliefs karstiques, plus chaude et plus arrosée, appartient à la Chine rizicole.

Après 14h de vol et une escale prolongée à Canton pour cause d'orage, nous arrivons à Kunming, capitale de la province du Yunnan.

Nous passerons neuf jours dans cette province pour découvrir ses villes principales et leur patrimoine:

- KUNMING, "cité de l'éternel printemps"
- DALI
- ZHOUCHENG, village bai
- SHAXI
- LIJIANG, Venise de l'Orient
- BAISHA, village naxi
- YUFENG SI, un monastère tibétain
- Gorges du Saut du Tigre
- SHANGRI-LA (ex ZHONGDIAN), les Marches Tibétaines
- SHILIN: La Forêt de Pierres
- Les chutes de Jiulong

Ensuite ce sera 4 jours dans la province du Guizhou.
Isolée des autres provinces par ses reliefs accidentés, elle est située au sud de la Chine et offre un spectacle naturel impressionnant entre montagnes et rizières.
Majoritairement habitée par des paysans, la région est l’exemple parfait de la pluri-ethnicité chinoise: on y compte en effet 17 communautés différentes.
Elle est et a été durant des siècles, l'une des provinces les plus pauvres de Chine.
Une contrée où il n’y a pas 3 arpents de terre plate, 3 jours sans pluie ni 3 sous dans la poche de ses habitants comme le dit justement ce proverbe chinois.

- La forôt Wanfeng
- Les gorges de la rivière Maling
- TIANLONG TUNPU, ville de garnison Ming
- KAILI
- QiINGMAN, village miao
- SHIQIAO
- Rizières en terrasse de Gaoyao
- Kala
- RONGJIANG, village Dong
- CONGJIANG
- BIASHA, village miao
- LONGTU, village Dong
- ZHAOXING

Notre voyage s'achèvera avec la province du Guangxi qui offre de magnifiques paysages et des roches karstiques d’une richesse unique.

- Vallée de NANJIANG
- DIPING
- Rizières en terrasse de LONGJI
- YANGSHUO
- XINGPING

Avis global sur le séjour :

Avis global : Très bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bien
Un voyage de 18 jours, du 10 au 27 mai 2012, qui nous a mené de villes en villages à travers des paysages époustouflants à la rencontre de minorités ethniques.
De belles rencontres dans des villages non touristiques .
Un seul conseil, si cette destination vous tente, n'hésitez pas, allez-y rapidement, vous ne le regretterez pas.


Albums photos du voyage :

26 albums photos sont reliés à ce carnet de voyage :
01- Kunming "Cité de l'éternel printemps"
Située à 1894 m d'altitude, la ville de Kunming est entourée de montagnes sur trois côtés, donnant sur le lac Dian. Elle jouit d'un climat tempéré tout au long de l'année, d'où son nom de "cité de l'Eternel Printemps".
Après 3h30 de sommeil, nous débutons la matinée avec la visite des Monts de l'Ouest, appelés aussi "Monts de la Beauté endormie". Situés sur une colline, ils sont parsemés de temples bouddhiques et d’oratoires taoïques, taillés à flanc de montagne.
Nous n'aurons pas le temps de les voir tous, et nous découvrirons principalement le temple des Trois Purs.

Après avoir déjeuné en ville, c'est ensuite la visite du Temple d'Or ou "Palais de l'Harmonie Suprême".
Fondé en 1671 sur la colline du Chant du Phœnix, il trône au coeur d'un parc verdoyant de pins et de cyprès. Bâti entièrement en bronze (mais autrefois recouvert de feuilles d'or), c'est une reproduction du sanctuaire original transféré au sommet du Jizu Shan, un mont sacré du bouddhisme, près de
53 photos
02- Kunming: temple Yuantong et marché aux oiseaux
Nous continuons la visite de Kunming avec le temple de Yuantong ou "Temple de la Compréhension de toutes Choses".
C'est l'un des plus anciens temples bouddhiques de Kunming. Fondé sous la dynastie des Tang (618-907), reconstruit sous les Yuan (1276-1368), il s'organise sur le modèle classique des temples bouddhiques chinois. Il est situé au pied d'une colline, dans un jardin paisible. Un chemin d'accès descend vers un plan d'eau au centre duquel se dresse un pavillon octogonal dédié à Guanyin, le bodhisattva de la Compassion.
Plusieurs bâtiments religieux étaient en travaux, nous privant ainsi de certaines visites.

Né en 1983, le marché aux fleurs et aux oiseaux est un des rares endroits typiques du vieux Kunming qui se découvre à pied, les voitures y étant interdites. Malheureusement, hormis quelques maisons classées, il ne reste plus grand chose des maisons anciennes, remplacées par du vrai-faux, quel dommage!
Peu de fleurs, quelques marchands avec leurs cages et leurs
45 photos
03- Dali: mini croisière sur le lac Erhai
Après une nuit passée en train-couchettes, arrivée sur Dali. Nous allons directement à notre hôtel pour prendre le petit-déjeuner et une bonne douche. Ensuite départ pour une mini croisière sur le lac Erhai. Niché à 1 973 m d’altitude, c'est le 4ème plus grand lac d’eau douce de Chine. Le mot "Erhai" signifie "Mer en forme d’oreille".
En cours de croisière nous débarquons sur l'île de Jinsuo Dao ou "île de la Navette d'Or", où les habitants de cette région sont en majorité des Bai, un peuple qui se serait installé dans la région il y a trois millénaires. Ils sont pêcheurs et vivent de la pisciculture.
Retour sur Dali pour visiter le site des Trois Pagodes du Monastère de Chongshen.
Inspirées de la Grande Pagode de l'Oie Sauvage à Xi'An, le temple des Trois Pagodes est le symbole culturel de Dali, l'une des plus grandes villes de la Province du Yunnan. Construites entre le IXe et le Xe siècle, elles faisaient partie d'un ensemble monastique important, celui-ci a été détruit et reconstruit récemment à l'identique.
48 photos
04- Dali: trois villages de l'ethnie bai
Deux jours passés à Dali nous a permis de visiter trois villages de l'ethnie bai.
A environ 20km au Nord de Dali, Xizhou est un village où l'on peut observer la culture et l’architecture typiques de cette minorité. Cette bourgade compte près de 10 000 habitants.
Ses maisons sont harmonieuses et élégantes. Leurs façades sont décorées de tableaux peints. Elles comportent généralement plusieurs bâtiments construits autour d'une cour. Ces bâtiments sont orientés de façon à les protéger du vent. L'entrée est fréquemment située au fond d'une ruelle qui donne sur un mur. Celui-ci est destiné à arrêter les mauvais esprits qui viendront s'y cogner.
Visite d'une résidence bai, la maison du clan Yan, habitée autrefois par une famille qui s'est enrichie grâce au commerce du thé. Nous assisterons à la cérémonie du thé et à un spectacle de danses, puis nous visiterons une école de broderie artisanale.
Ensuite départ pour le village de Zhoucheng. Il abrite environ 1 500 familles.
Nous visiterons une fabrique artisanale de batik. Il s'agit d'un procédé d'application de la teinture sur une étoffe préalablement marquée en négatif par de la cire ou tout autre procédé (par nouage du tissu) empêchant la teinture d'imprégner l'étoffe dans les zones masquées. La teinture végétale est de l'indigo, plus ou moins foncée selon le nombre de trempages dans la teinture.
Le lendemain, en partant pour Lijiang, nous nous arrêterons dans le village de Shaxi, un des derniers villages authentiques Bai.
Il y a juste 1000 ans, en échange du thé du Yunnan, les tibétains échangeaient leurs fameux chevaux aux officiels de la dynastie Song dans tout le Sud et l’Est de la Chine, pour les aider dans leur défense contre les invasions venues du Nord. La route des caravanes du thé et des chevaux naquit alors, et Shaxi devint un centre important d’échange le long de cette route.
L’UNESCO a récemment classé Shaxi dans la liste des 100 sites les plus en danger à travers le monde, il a ainsi bénéficié d’un partenariat avec un institut suisse et du soutien de l’Unesco pour la rénovation de son patrimoine.
J'aurai vraiment aimé y passer une nuit, tant le temps semble s'être arrêté à l'entrée du village.
59 photos
05- Lijiang, Venise de l'Orient
Nous arrivons sur Lijiang en fin de journée, après 4 heures de route un peu pénible, mais nous sommes de suite charmés par la vieille ville, située à 2415m d'altitude.
Nous allons déposer nos affaires à l'hôtel avant d'aller dîner en ville, une première approche sympathique. Des ponts en pierre, des ruelles tortueuses bordées de vieilles maisons basses confèrent à l’endroit un caractère unique. En 1996, Lijiang a subi un terrible tremblement de terre, évalué à 7 sur l'échelle de Richter.
Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1997, c'est la capitale du pays Naxi, une minorité ethnique très particulière, aux traditions anciennes et matriarcales (environ 278 000 membres descendants des nomades tibétains).
Le soir, après le dîner, nous allons assister à un concert de musique Naxi.
Le parc de l’étang du Dragon Noir de Lijiang est le cliché le plus connu du Yunnan: un pont blanc de style oriental devant une pagode chinoise et un lac ayant pour arrière plan la Montagne Enneigée du Dragon de Jade! Il faut croire que ce n'était vraiment pas notre jour de chance, le lac permettant de faire "LE" cliché était à sec. Heureusement le parc est très agréable, certains des bâtiments établis aux alentours de la ville ont été déplacés dans le parc pour pouvoir être protégés et entretenus. Des constructions traditionnelles presque en ruines ont également été déplacées pour leur protection. Parmi les plus connus, la tour des Cinq Phoénix du Temple Fuguo.
Animé tôt le matin et jusqu'en fin d'après-midi, le marché alimentaire de Lijiang est fréquenté par les femmes naxi, habillées de bleu. On entre sous une grande halle où l'on trouve la viande et la charcuterie. Ensuite ce sont les étals de fruits et de légumes, puis les femmes de pêcheurs venues vendre leurs poissons sans oublier les tortues vivantes, les grenouilles, etc... Les étals me rappellent certains marchés dans des villages du Laos.
84 photos
06- Baisha et Yufeng Si, monastère tibétain
Baisha, littéralement "le sable blanc" est situé au nord de Lijiang.
Avant 1270, Baisha fut la capitale du royaume Naxi jusqu'à ce que Kubilai Khan (le petit fils de Gengis Khan) le rattache à l'Empire Yuan (1271-1368).
L'attraction principale de Baisha est le palais Dabaoji avec le temple des Tuiles Vernissées, à l'intérieur duquel on peut découvrir des fresques peintes entre le XIVe et XVIIe siècle, et où les thèmes tibétains, taoïstes et bouddhistes se mêlent. Malheureusement, beaucoup d'entre elles ont été endommagées pendant la Révolution culturelle.
Après avoir déjeuné à Baisha, nous reprenons la route pour aller visiter quelques kilomètres plus loin une lamaserie tibétaine des Bonnets Rouges construite en 1723 : le monastère de Yufeng Si, appelé aussi le temple du Sommet de Jade. Ce sont trois sanctuaires qui s'étagent à flanc de montagne, cachés dans une forêt de pins.
Le sanctuaire principal est dédié au Bouddha Sakyamuni et à Padmasambhava le fondateur du bouddhisme tibétain.
Dans la cour du sanctuaire supérieur on peut voir un camélia (en fait deux arbustes aux troncs entrelacés), vieux de 500 ans, on l’appelle le "camélia aux 10 000 fleurs". Pendant la Révolution culturelle un lama s’opposa à la destruction de ce camélia par les gardes rouges. Ce vieux Monsieur habite toujours dans le temple, il passe son temps, assis sur son banc, à surveiller que personne n’abîme son camélia.
Cette visite fut un réel bonheur, on est presque au Tibet avec les moulins et les drapeaux à prières.
42 photos
07- Gorges du Saut du Tigre et diner tibétain
A environ 95 km au nord de Lijiang, le fleuve Yangzi (Yang Tsé Kiang), descendu des hauteurs du Tibet, traverse des gorges considérées comme les plus belles et les plus profondes de Chine, ce sont les Gorges du Saut du Tigre.
Il y a les Gorges Supérieures, les Gorges Moyennes, et les Gorges Inférieures. Ces troisièmes gorges sont de loin les plus spectaculaires.
Malheureusement, il existe des projets gouvernementaux de construction d'une série de barrages en escaliers sur le fleuve pour la production d'électricité, ce qui entraînerait le déplacement de quelque 100 000 personnes (principalement l'ethnie des Naxi) et la disparition sous les eaux du site unique des gorges du Saut du Tigre.
Après avoir repris la route en direction de Shangri-La, nous irons dîner dans une ferme tibétaine.
Nous souperons aux bougies (pas d'électricité ce soir là) et goûterons à la gastronomie tibétaine.
61 photos
08- Shangri-La : les marches tibétaines (3 200 m)
A 3 200 m d’altitude, Shangri-La s'étend sur un plateau herbeux au nord-ouest du Yunnan, dans une région de vastes pâturages et de montagnes aux cîmes enneigées appartenant historiquement au pays kham (Est du Tibet). Cette ville marque le début du monde tibétain (les Tibetains representent ici 45% de la population).
Avant 2001 Shangri-La n'existait pas... jusqu'à ce que des Chinois entreprenants décident de donner ce nom à une localité isolée de la province du Yunnan qui s'appelait auparavant Zhongdian.
C'est le nom d'un lieu imaginaire décrit dans le roman "Lost Horizon" (titre traduit en français: Horizon perdu) écrit par James Hilton en 1933.
Bien évidemment c'est devenu un eldorado touristique, mais est-ce vraiment Shangri-La? Sûrement pas ce que l'écrivain avait en tête lorsqu'il a inventé ce nom.
Ce livre a connu une grande popularité à l'époque, tout comme le film du réalisateur américain Frank Capra tourné en 1937. Puis, le terme Shangri-La est passé dans l'usage populaire pour décrire un paradis sur terre, un lieu de calme et de volupté.
Ces deux jours m'ont permis d'avoir une approche du Tibet, avec notamment la visite du temple Gedan Songzanlin.
C'est le premier et le plus important; il est le centre de la secte des Bonnets Jaunes du Sichuan et du Yunnan, ainsi que l’organe suprême du pouvoir politique et religieux. Il a été construit en 1674, d’après les plans du Potala (d'où son surnom de "Petit Potala"), sous l’ordre du Ve dalaï-lama. À son apogée, il abritait plus de 1 400 moines et neuf tulkou (bouddhas vivants).
Un des deux bouddha vivant qui dirigeait le monastère a suivi le Dalai Lama dans son exil a Dharamsala. Très endommagé pendant la Révolution culturelle, le monastère a été reconstruit par la population locale. Il conserve huit statues de Sakyamuni plaquées d’or, bon nombre de sculptures, d’instruments de rites bouddhiques, de tankas et des collections de livres.
Pas de photos à l'intérieur, elles sont interdites et grande déception, les moines sont restés invisibles ce jour-là.

52 photos
09- Shangri-La: rencontres tibétaines
Les environs de Shangri-La sont parsemés de nombreux villages tibétains, entourés de prairies herbeuses. Après la visite du monastère Gedan Songzanlin nous partons à travers les rues de l'un deux.
En arrivant, je suis un peu surprise car je découvre de belles maisons en construction et le village ne respire pas la pauvreté (le choix du village à visiter y est peut-être pour quelque chose).
Peu de photos à vous montrer car nous n'avons pas eu le droit d'aller au coeur du village où vit la population, curieux quand même!

Suite à notre demande, nous allons ensuite visiter une école dans un autre village tibétain. Les enfants portent un survêtement fourni par l'établissement et les classes sont équipées d'ordinateurs, est-ce pareil dans toutes les écoles de la région?

En début d'après-midi, nous partons à la découverte d'un petit temple, situé dans une jolie vallée perdue, à 3 400m d'altitude.
Selon la légende, un vénérable moine bouddhiste aurait pris le chemin du Tibet pour y effectuer un pèlerinage en compagnie de sa chèvre. Après trois années de voyage, ils auraient atteint la vallée de Ringha où la chèvre refusa de continuer le chemin plus loin. Le moine se rendit compte qu’il avait trouvé là une terre sacrée, et il décida d’y bâtir un temple.
Hormis cette légende, l’origine du temple de Ringha (appelé aussi "Temple du Bouddha des Cinq Sagesses"), reste mystérieuse, mais il garde une place primordiale dans la communauté tibétaine qui le considère comme l’un des cinq monastères tibétains les plus importants du Yunnan. Malheureusement les bâtiments principaux ont été détruits pendant la Révolution culturelle (1966-1976) mais les villageois ont trouvé les fonds nécessaires pour les rebâtir. Sans doute que le charme n'est plus la même maintenant mais l'endroit mérite quand même le détour.

Après souper, nous assisterons à une soirée folklorique et ferons un dernier tour dans la ville avant de quitter Shangri-La.
79 photos
10- La Forêt de Pierres de Shilin
Réveil de bonne heure car nous devons reprendre l'avion à Shangri-La (un aéroport a été construit récemment) pour Kunming afin d'aller visiter la Forêt de Pierres Shilin qui se trouve à une centaine de km dans le canton autonome de Lunan Yi .
Sur la route, nous nous arrêtons pour voir un petit village Sani, une branche de la minorité ethnique Yi (tibéto-birman), qui semble abandonné. Pas du tout, mais faute de temps nous ne pourrons pas le découvrir comme nous l'aurions souhaité.
Pour les Chinois, la Forêt de Pierres est l'un des spectacles les plus beaux au monde.
Il est vrai que la nature est impressionnante, imaginez-vous: Il y a environ 270 millions d'années, la région était une vaste mer. Avec le temps, le mouvement de la croûte terrestre a progressivement causé le retrait des eaux et l'apparition d'un paysage calcaire. Ce fut ensuite l'érosion des éléments naturels qui a entraîné la formation définitive de l'actuelle Forêt de Pierres.
39 photos
11- Jour de funérailles dans un village yi
Sur la route qui doit nous mener à Luonping nous faisons un arrêt dans un village yi.
Groupe tibéto-birman, les Yi sont l’une des minorités les plus nombreuses en Chine avec de nombreux sous-groupes très différents les uns des autres (langue, culture, croyances, costumes…).
Leur religion est basée sur le culte des ancêtres (offrandes aux défunts), avec des influences taoïstes et bouddhistes.
Le village semble quelque peu désert, nous croisons juste quelques enfants et quelques adultes. Nous poursuivons notre chemin et soudain nous arrivons dans une cour intérieure où une centaine de personnes sont attablées: il s'agit des funérailles d'un habitant et celles-ci durent plusieurs jours.
Nous sommes un peu gênés de troubler cette cérémonie mais déjà on sort une table et des chaises afin que nous puissions nous restaurer.
Ces villageois sont accueillants et souriants, n'hésitant pas à poser avec leurs enfants pour les photos. Au bout d'une heure, il nous faut hélas repartir, dommage car j'aurai bien aimé passer un peu plus de temps dans ce village vraiment authentique.
42 photos
12-Les chutes d'eau de Jiulong et la Forêt Wanfeng
Nous repartons pour Luoping, situé au carrefour de la province du Yunnan, du Guizhou, et du Guangxi.
Les fameuses chutes de Jiulong se composent de 10 chutes d'eau groupées dans une vallée d'une longueur de 4 kilomètres et d'une profondeur de 200 m. La vue y est parait-il splendide. La plus grande chute d'eau fait 110 m de large et 56 m de haut. Chacune des chutes représente un dragon, d'où le nom de "Chutes d'Eau des Neuf Dragons".
Hélas comme à Lijiang au parc de Heilong où l'Etang du Dragon Noir était entièrement asséché (voir album 05- Lijiang, Venise de l'Orient) les chutes sont elles aussi victimes de la sécheresse qui sévit depuis 3 ans, donc peu d'eau. Néanmoins la balade reste très agréable.
Avec la visite de la forêt Wanfeng, surnommée "la Forêt des Dix Mille Pics" nous voici maintenant dans la province du Guizhou.
Il s'agit d'une armée de montagnes verdoyantes au relief karstique avec des pics et des bassins qui s'étend à perte de vue. Selon les géologues et les géographes, il y a 364 millions d’années, Xingyi était encore une grande mer. Environ 800 000 années plus tard, l’écorce terrestre s’est soulevée et des montagnes sont apparues. Sous l’action du soleil et des pluies, ainsi que sous l’effet du bioxyde de carbone et de l’acide organique, le calcaire s’est peu à peu couvert de fissures et de petits trous, formant des plaines, des cours d’eau, des grottes karstiques, des rivières souterraines, des stalactites, une source thermale, un lac et la forêt de pics.
La visite s'effectue avec des voiturettes électriques, le chauffeur s'arrêtant suffisamment afin qu'on puisse profiter de jolis points de vue. Une balade très agréable au calme puisque les voitures individuelles et les cars sont interdits.
Avant de repartir nous allons faire un tour à pied dans l'un des villages alentours. Pas de touristes mais rien d'extraordinaire non plus à voir, si ce n'est la gentillesse des villageois. Le costume buyi est constitué d'un pantalon large (souvent en coton teint à l'indigo), d'une blouse, parfois d'un tablier brodé, de chaussons brodés ou pas et d'une coiffe en tissu à carreau,à rayure ou uni, blanche ou bleu, enroulée ou en cornette.
91 photos
13- Gorges de la rivière Maling
Après les cascades de Jiulong et la forêt Wanfeng, notre périple nous conduit jusque dans la petite ville de Xingyi, peuplée majoritairement par les Buyi.
Après une bonne nuit de sommeil, départ le lendemain matin pour les gorges de la rivière Maling.
Surnommée "la blessure la plus belle sur la Terre", d'une longueur totale de 75 km, les plus beaux paysages sont concentrés sur le site appelé "Galerie des Etoiles Célestes".
Cette "galerie" est constituée d'une trentaine de cascades et de chutes impressionnantes sur les falaises avec des pitons karstiques formés par l'érosion. Aurons-nous plus de chance cette fois-ci avec ce problème de sécheresse?
Et bien oui et non, car là encore les eaux ne sont pas bouillonnantes comme elles devraient l'être mais néanmoins nous aurons la joie de voir quelques chutes à travers un paysage sauvage pendant deux heures de balade à pied.
Normalement, nous devons prendre l'autoroute pour gagner du temps mais suite à l'effondrement d'un tunnel celui-ci est fermé et nous empruntons l'ancienne route.
Au bout de quelques kilomètres, les problèmes vont commencer. Bien sur, nous ne sommes pas seuls, et outre les voitures particulières et les cars locaux, une colonne impressionnante de camions surchargés de charbon se croisent sur cette route de montagne à deux voies, bien que la route leur soit normalement interdite.
Bloqués pendant 2 heures nous prendrons notre mal en patience, les photos parlent d'elles mêmes.
Après avoir déjeuné dans un petit restaurant local, nous partirons dans un authentique village buyi que je vous présenterai dans le prochain album.
60 photos
14- Jolies rencontres dans un village buyi et le Grand Canyon de Huajiang
Dans ce petit village non touristique, pas de beaux costumes traditionnels, mais certains habitants portent encore du bleu indigo, qui est la couleur dominante et pour les anciens la fameuse coiffe en tissu à carreau, à rayure ou uni, blanche ou bleue, enroulée ou en cornette.
Il est très agréable de déambuler dans le village, les enfants jouent, les personnes âgées nous sourient et les plus jeunes travaillent aux champs, le temps semble s'être un peu arrêté...
Ensuite nous reprenons la route qui doit nous mener au Grand Canyon de Huajiang. Là encore nous allons suivre et croiser ces fameux camions, toujours surchargés de charbon.
Nous arriverons en fin de journée pour voir, depuis un grand pont, la rivière Huajiang qui serpente au fond du canyon.
74 photos
15- Tialong Tunpu, une ville de garnison Ming
Au réveil la journée s'annonce pluvieuse, normal puisque dans la province du Guizhou, il pleut plus de 300 jours par an.
La matinée débute par la visite du village fortifié Laohan de Tianlong où les habitants, appelés Tunpu, sont les descendants de soldats Han qui ont été mutés ici il y a plus de 600 ans sous la dynastie Ming (Empereur Hongwu qui régna en Chine de 1368 à 1398). Ils venaient d’une région du sud-est de la Chine appelée Jianghuai. Aujourd’hui, les femmes des villages tunpu s’habillent toujours comme leurs ancêtres, un style qui a pourtant disparu dans le Jianghuai. Avec ses hauts murs et ses ruelles étroites, le village est un labyrinthe pour tout visiteur.
Les maisons sont faites de pierres solides de la région mais les images gravées dans le bois ont été importées il y a plusieurs siècles de la région de Jianghuai, à des milliers de kilomètres de là. Ces anciennes décorations rappellent les petits villages sur les bords du fleuve Yangtze.
55 photos
16- Kaili et le Village miao de Qingman
Nous partons en direction de Kaili afin d'y passer la nuit.
Le climat est subtropical humide et comme nous avons pu le constater il pleut régulièrement et le soleil y est rare. La ville présente peu d’intérêt, mais elle possède un intéressant musée "des minorités", lequel donne un aperçu de la diversité ethnique de la région.
C'est dans cette région montagneuse que les minorités Miao, également appelés Hmongs, se sont installées, elles représentent la grande majorité des minorités qui représentent elle-même plus du tiers de la population. Autant de villages miao, autant de costumes et de parures différents.
En nous réveillant, le lendemain matin, nous constatons que c'est encore la pluie qui va nous accompagner pour cette grande journée de visites de différents villages. Certains de ces villages Miao sont dédiés au tourisme, ce qui tue un peu le charme ethnique, difficile d'y échapper, mais c'est surtout une nouvelle source de revenus pour les habitants qui sont pauvres dans cette région.
Le village Qingman des Miao est un village pittoresque, il est construit sur une pente montagneuse, près de la rivière Bala. Lorsque nous arrivons, nous sommes accueillis par des villageois habillés de leur costumes traditionnels, ils nous offrent un alcool local en signe de bienvenue. Un spectacle de danses sous la pluie sera ensuite donné, puis ce sera la visite du village. Les habits des femmes se composent d'une tunique ornée de bijoux en métal argenté et magnifiquement brodée, un tablier aux couleurs vives recouvre leur jupe noire.
76 photos
17- Fabrication du papier miao au village de Shiqiao
Toujours sous la pluie, nous arrivons dans le village miao de Shiqiao où la tradition ancestrale et artisanale de la fabrication du papier s’y est maintenue. Posé dans la vallée, c'est le village des maîtres du papier.
Après avoir vu les différentes étapes de fabrication, nous ferons une balade à travers le village pour découvrir les habitations et ferons quelques belles rencontres avec les habitants.
Puis nous reprendrons la route d'où nous verrons une contrée de rizières étagées en terrasses vertigineuses, pour certaines à flanc de montagnes.
Le ciel sombre et la brume qui s'élève dans l'air ajoutent une touche mystérieuse et poétique.
Pas facile de faire des photos avec cette météo, mais dans l'imaginaire c'est la Chine que je me représentais.
55 photos
18- Un marché local (âmes sensibles, s'abstenir)
Histoire de se dégourdir un peu les jambes et surtout pour voir un marché local authentique sans touristes, nous faisons un arrêt dans une petite ville (ou gros village).
Autant prévenir de suite les âmes sensibles, dans cette région les habitants mangent du chien. Pas des chiens de compagnie (quoique parait-il, ils soient de plus en plus volés), mais des chiens d'élevage. Personnellement ce qui m'importe, c'est de savoir dans quelles conditions ces bêtes sont élevées, puis tuées.
Bien sur, tous les Chinois ne mangent pas du chien, mais il faut souhaiter que les mentalités évoluent car la viande est souvent recherchée pour ses, soi-disant, vertus aphrodisiaques.
Notre guide national, qui est de Canton, nous a dit en avoir mangé une fois car ses copains lui avaient fait une blague. Par contre, notre jeune guide local éprouvait une certaine gêne et avait du mal à admettre qu'il y en avait sur les étals.

39 photos
19- Village de Kala et les rizières en terrasses
Nous reprenons la route sous la pluie pour aller visiter le village de Kala où une centaine de famille de l'ethnie Miao perpétue, de façon artisanale, la fabrique de cages d'oiseaux en bambou.
Sur la route de montagne qui nous conduira vers Rongjiang de superbes paysages de rizières étagées s'offriront à nos yeux malgré la pluie.
Au mois de mai, les paysans travaillent au repiquage des brins de riz. Quelques semaines après ces terrasses deviendront vertes, puis jaunes lorsque le riz sera prêt à être récolté.
31 photos
20- Marché de Rongjiang
Après avoir repris la route à Kala nous arrivons à Rongjiang pour y passer la nuit.
Le lendemain matin, nous visitons le marché.
Ce haut lieu en couleurs est propice à la découverte des traditions et coutumes de la plus forte communauté Dong de la région.
Les photos sont de qualité moyenne car nous étions pressés, il fallait reprendre la route sous une pluie battante et vue l'état des routes en travaux...
43 photos
21- Biasha, village de Miao noirs en pays dong
Nous poursuivons notre route de montagne en longeant une rivière où nous apercevons les 1ers villages dong.
Mais avant de les visiter, nous faisons un arrêt pour découvrir l'étonnant village de Miao noirs qui ont su conserver, jusqu'à ce jour, leurs coutumes ancestrales.
Il pleut encore mais qu'importe, nous avons la chance d'être les seuls touristes.
Venez, allons à leur rencontre.
69 photos
22- Longtu, un village dong
Nous voici maintenant aux confins du Guizhou du Sud Est, cette contrée où selon le proverbe, il n’y a pas “trois arpents de terre plate, trois jours sans pluie et trois sous dans la poche des habitants”.
La route longe la rivière Duliu Jiang pour arriver au village dong de Longtu, le "tableau du dragon”.
Nous allons enfin découvrir l'étonnante culture de cette ethnie avec la visite de plusieurs villages.
Ils sont généralement construits sur les bords d'un fleuve et reliés traditionnellement au monde extérieur par un impressionnant pont couvert, le Pont du Vent et de la Pluie.
L'autre particularité architecturale est la Tour du Tambour, une pagode en bois pouvant atteindre une douzaine d'étages et dont un tambour placé au sommet permettait autrefois de sonner le tocsin en cas d'attaque ou d'incendie.
J'aurai l'occasion de vous reparler des Dong dans les prochains albums mais suivez-moi pour cette 1er contact.

40 photos
23- Zhaoxing, "la Mer des Chansons"
Zhaoxing, village dong, est une étape incontournable pour qui veut s'imprégner de cette culture si particulière.
En plus d'être de remarquables architectes ( le village possède cinq Tours du Tambour et autant de Ponts du Vent et de la Pluie), les dong ont développé au cours des siècles une tradition orale basée sur la musique et le chant (d'où le nom de "Mer des Chansons") qui s'est transmise de génération en génération jusqu'à aujourd'hui.
Même si le village est devenu touristique, les habitants conservent leurs traditions, espérons juste que cela perdure.
Peu de touristes occidentaux dans cette région pluvieuse, nous croiserons juste quelques jeunes chinois, sac au dos, qui, comme nous, découvrent leur pays.
71 photos
24- Villages dong et rizières en terrasse
Notre route empruntera un col et nous fera traverser un plateau montagneux, puis nous suivrons la petite vallée du Nanjiang.
Nous voici maintenant dans la province du Guangxi mais toujours en pays dong.
Comme dans la province du Guizhou, les villageois ont conservé leurs coutumes, leurs maisons en bois, leurs Tours du Tambour et leurs Ponts du Vent et de la Pluie.
Comme de bien entendu la pluie va encore nous accompagner pour la journée mais qu'importe nous allons découvrir la dure réalité du mode de vie des Dong, puis nous découvrirons les magnifiques rizières en terrasse du peuple Yao et des Zhuang.
57 photos
25- Yangshuo, "la nouvelle lune du Yang"
Pour terminer agréablement ce périple en Chine du Sud, nous passerons deux nuits à Yangshuo.
Autrefois, c'était un lieu de retraite pour les routards en recherche de tranquillité. Aujourd'hui la petite ville est devenue très touristique et animée, mais elle a su garder une ambiance décontractée, loin du stress des mégalopoles asiatiques.
C'est aussi un point de base pour ceux qui veulent découvrir la campagne chinoise avec ses paysages de rizières ceinturées de pics karstiques.
Le 1er jour, nous découvrirons également le village de Xingping mais ce sera l'objet du prochain album.
46 photos
26- Xingping et ses paysages karstiques
Embarquement à Yangshuo pour une balade en radeau sur la rivière Li, jusqu'au village de Xingping, au milieu des superbes montagnes en pains de sucre.
Puis ce sera la découverte de la campagne et des rizières autour de Yangshuo en voiturette électrique.
Enfin, sur la route qui va à Guilin, nous ferons un arrêt à l'Institut de Recherche du thé et pour clore ce voyage un arrêt également dans un atelier-magasin de perles de mer.

79 photos

Groupes en rapport avec ce carnet de voyage

Ce carnet de voyage est lié aux groupes suivants :
Charmes de l 'AsieChine

L'avis des membres :

Ordre des messages :
 
Très bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bien | Par minala France | le vendredi 28 septembre 2012 à 18h13

tu t'es donné bien du mal pour ce carnet on attend les photos et des precisions avec elles
sinon avec quelle agence ?
 
Très bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bien | Par Babouche France | le vendredi 28 septembre 2012 à 20h32

Merci pour le partage de ce programme. Cette destination est en compétition avec le Pérou pour l'année prochaine.
 
Très bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bien | Par Anyrob France | le vendredi 28 septembre 2012 à 22h47

Merci pour ce carnet bien détaillé. Belle destination. J'attends les photos en espérant que la mise en ligne des albums reprenne normalement !
 
Par vico France | le samedi 29 septembre 2012 à 08h45

Je vais essayer de mettre un album en ligne, merci pour vos commentaires.
Nous sommes partis avec Syltours (circuit préparé par un groupe d'amis).
 
Par clicclac France | le samedi 29 septembre 2012 à 12h18

Quel beau programme!
 
Par JOJOE France | le samedi 29 septembre 2012 à 12h26

Ce voyage me rappelle de bons moments au YUNNAN et au GUIZHOU
Personnellement j'ai préféré le GUIZHOU plus authentique et moins touristique
Vous pourrez comparer votre voyage avec mes photos sur VACANCEO
A bientôt
 
Très bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bien | Par moi danièle France | le lundi 01 octobre 2012 à 15h52

tres belle description de ton voyage Vico j' c'est une bonne pour un prochain voyage merci pour ton partage !!! bonne journée !!! bisous et !!! a bientot
 
Très bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bien | Par darel Canada | le samedi 06 octobre 2012 à 20h11

intéressant
 
Très bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bien | Par nicoviet France | le dimanche 07 octobre 2012 à 21h51

Très bon carnet et beau programme ! j'ai fait un circuit de douze jours au Yunnan en mars dernier et ce voyage m'a beaucoup plu ( je n'ai pas eu le temps de publier des albums sur Vacancéo ) .Merci
 
Très bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bien | Par Fanfan89 France | le lundi 15 octobre 2012 à 09h10

Bel album, beau programme
 
Par vico France | le lundi 15 octobre 2012 à 19h08

Merci à vous tous.
 
Très bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bien | Par Atoum91 France | le mercredi 17 octobre 2012 à 19h21

Un très beau programme et voyage dont je ne connais que la partie relative au Yunnan.
 
Très bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bien | Par kinkaku France | le dimanche 21 octobre 2012 à 15h29

Un beau voyage, merci pour ce carnet

Donnez votre avis sur ce carnet de voyage !

Donnez votre avis sur ce carnet de voyage en remplissant le formulaire ci-dessous :

Donnez une note :
Facultatif
Tapez votre avis ci-dessous : smileys

Inscrivez-vous
167.000 membres - 2131 visiteurs connectés
34.101 carnets - 1.727.063 photos - 24.280 videos - 1566 groupes
3.658.874 avis sur photos, hôtels, voyagistes, pays, ...
Vous aimez Vacancéo? Faites le savoir !
Billets d'avion Séjours Hotels Locations

Comparateur de prix
Rechercher
Les recherches les plus fréquentes :