San Javier

Détails de ce carnet de voyage :

55 photos Pas de video 0 avis Par alain35 France
le 15 janvier 2017 à 13h22

Lieu en rapport avec ce carnet :

Pays :Bolivie BolivieCarte Bolivie
Voir en grand

Présentation du carnet de voyage

Période : Septembre
Climat : Bon soleil
Températures : Chaud

Infos météo : Bolivie
Type de voyage : Vol + hotel payés séparement
Période de départ : Septembre
Durée du séjour : Week-end / Court séjour
Budget approximatif : 60 € / personne
Méthode d'achat : Sur Internet
But du séjour : Se cultiver / découvrir
Vous aussi, créez gratuitement votre carnet de voyage ! Cliquez ici !

Description et avis sur le voyage :

Description du sejour :

Après notre séjour à Samaipata, nous avons regagné par minibus la métropole de Santa Cruz.

Après une nuit passée dans la " Jara Backpacker hostal " , lieu d'hébergement évoqué dans le premier avis et qui nous avait entièrement satisfait, nous avons décidé de nous rendre le lendemain dans une région méconnue et qui est resté très longtemps dans l'ombre : le circuit des "missions jésuites" .

Deux cents kilomètres séparent la mission jésuite de la grande cité trépidante et c'est en minibus que nous avons rejoint la ville de San Javier.

Nous avons pris conscience que cet itinéraire ne faisait pas partie des circuits habituels proposés par les agences de voyages..

L'histoire de la région fut divulguée au public en 1986 grâce au film de Roland Joffé " Mission" dont le principal acteur fut Robert de Niro.

Comment ne pas penser à ce film, palme d'or au festival de Cannes qui racontait les derniers jours des prêtres jésuites de la région?

Au début du XVIIIe siècle, le frère jésuite Gabriel fonde une mission sur les terres des Indiens Guaranis.. Dans les mêmes lieux, sévit Mendoza, aventurier mercenaire. Ces deux hommes vont se retrouver pour lutter contre la domination espagnole et portugaise.

L'intérêt croissant pour la culture unique en Amérique du Sud qui rassemblait Jésuites et Chiquitanos, l'un des peuples indiens qui vivaient dans la région à l'est de Santa Cruz va inciter l'Unesco à inscrire en 1991 ces missions au patrimoine mondial .

Je vais vous faire découvrir deux de ces localités du circuit : aujourd'hui, nous allons évoquer la première : San Javier et c'est là que nous avons recherché un hébergement pour deux nuits.



*************************************

1 - Le lieu d'hébergement :



C'est le long de la rue principale du bourg que le minibus nous a déposés . Il fallait se rendre ensuite à l'hôtel que nous n'avions pas réservé : la résidence de " Chiquitano" située à proximité de l'arrêt de bus . Nous avons assez vite compris que l'hôtel était en pleine rénovation au premier étage et que les travaux importants à l'étage supérieur empêchaient l'utilisation des chambres situés à ce niveau . Nous sommes accueillis assez discrètement par le gérant de l'établissement dans le hall d'entrée prolongé par un couloir décoré sur les parois des murs de toucans et d'aras .

C'est alors qu'on nous a proposé une chambre très propre et lumineuse au rez-de-chaussée : nous avons accepté l'offre, surtout que la salle de bain faisait partie intégrante de la chambre, à l'écart de la route .

Pour un tarif de 20 €, on n'allait pas se plaindre, n'incluant pas cependant le petit déjeuner.

Nous avons assez vite compris que les travaux étaient un problème, car contrairement aux horaires français, nous avons constaté le premier soir que les ouvriers poursuivaient leur tâche jusqu'à 22 heures. . De 8 h du matin à 22 heures, vous pouvez vous rendre compte de la durée de la journée de travail en Bolivie. Personne ne peut rester indifférent devant les conditions pénibles de vie de ces ouvriers.

Malgré cet inconvénient, nous avons bien dormi . Cependant, il fallait trouver un endroit pour déjeuner et c'est sur la place principale que nous avons trouvé le lieu idéal pour débuter la journée de "bon pied".



*********************************************

2 - Le restaurant : la " Pascana"



C'est à une centaine de mètres de notre lieu d'hébergement que nous sommes allés pour prendre notre petit déjeuner : il faut dire que l'emplacement de cette place et des maisons qui la bordent est magnifique avec le décor en bois peint qui recouvre les façades extérieures .

Dès 7h 30 du matin, nous nous rendons sur la place principale bordée de maisons magnifiques dont la façade extérieure au décor en bois peint est magnifique et nous entrons dans le restaurant tenu par une famille qui nous accueille à " bras ouverts" . Nous nous installons alors à une longue table disposée dans la cour intérieure : à proximité, dans une vitrine, sont disposés une variété de pains et de viennoiseries qui donnent vraiment envie . Nous nous rendons compte que la population locale vient ici pour s'approvisionner en pain et que le lieu est renommé pour la qualité de ces produits .

Pour 10 bolivianos par personne (1,5 €), on ne pouvait qu'être satisfait par le rapport qualité/prix, surtout que le petit déjeuner était copieux et succulent . De plus, le sourire de la famille est un atout du lieu.

Nous avons pu ainsi savourer le délice de ces viennoiseries à deux reprises, puisque nous avons passé deux nuits dans cette bourgade pleine de charme.

*****************************************

3 - La visite du village :

C'est donc par la place principale du village que nous avons débuté notre visite de San Javier.

Le village a conservé l'héritage du passé jésuite dans l'architecture des très belles églises édifiées par les indigènes sous les plans et les ordres des pères missionnaires.

Sur la place centrale, se dresse la superbe église ( photo n°2) flanquée de la demeure des missionnaires et entourée par les ateliers où une partie des indigènes travaillaient .

Comment ne pas tomber sous le charme de cette coquille qui orne la fenêtre de la façade? . Une inscription au-dessus de la porte d'entrée proclame en latin " Domus Dei et Porta Coeli" , ce qui signifie " la maison de Dieu et la porte des Cieux ".C'est Martin Schmidt, architecte et organiste-musicien qui dessina l'église actuelle construite entre 1749 et 1752. et dressée sur une jolie crête boisée.

Comment ne pas admirer les nombreux détails ornementaux qui révèlent l'influence du style baroque métis sous les porches d'entrée de l'église ?

Nous entrons dans l'église et allons jusqu'à l'autel qui présente des peintures en reliefs remarquables..

Comment ne pas apprécier les boiseries sculptées du plafond ornées de motifs floraux peints dans des pigments naturels qui peuvent envoûter les fidèles à leur entrée dans l'église? . De nombreux travaux de restauration entrepris il y a peu ont réhabilité l'intérieur de l'église et ont su préserver l'authenticité du bâtiment avec le plafond aux boiseries magnifiques ,les piliers ouvragés en colimaçon, les sculptures sur bois et les faïences disposés sur le sol .

Après avoir admiré les différentes peintures, nous sortons par une porte latérale et pénétrons dans le cloître, cour intérieure recouverte de gazon et bordée par les demeures à l'aspect colonial associant le baroque allemand et une touche architecturale indigène . Au centre, les palmiers sont plantés autour d'un cadran solaire. Sous les arcades, des peintures naïves ornent les murs et égaient l'ensemble du complexe religieux.

Nous apercevons le joli clocher qui se détache de l'église . Qu'il est magnifique ce campanile en bois dont les cloches égrènent les heures à intervalles réguliers ! Nous empruntons l' escalier en bois pour grimper jusqu'au sommet et admirons en contrebas la beauté du cloître et les toits qui recouvrent les dépendances du lieu de culte . Le panorama nous dévoile au-dessus de la toiture la grandeur de la place principale .

Nous quittons alors l'édifice religieux et regagnons la place : nous nous asseyons sur un banc, à l'ombre des arbres, en contemplant l'architecture et la façade de l'église et les demeures coloniales alignées peintes de motifs floraux décoratifs qui bordent la place.

Nous nous retrouvons ensuite sur la rue principale où règne une atmosphère particulière : en effet, le temps semble s'être figé dans le passé .

On ne peut qu'être sous le charme de la véritable touche romantique apportée par l'architecture coloniale des demeures peintes constituées de pigments naturels de toute beauté. Quelle sérénité se dégage de ce lieu si pittoresque et agréable à vivre !

**************************************

Informations diverses :



Hébergement:

Residencial de Chiquitano :

Sur la rue principale, près de l'arrêt de bus

Prix : pour une chambre double 130 bolivianos ( 14 €)

Tel 963-5171



Restauration:

La Pascana

Sur la place principale

Un accueil charmant et des prestations de qualité

A ne pas rater sur place :

Par alain35 France
  • L\'église des missions jésuites
  • le musée missionnaire

Avis global sur le séjour :

Avis global : Très bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bien
Atmosphère accueillante et tranquille avec une élise la plus ornée et la plus riche du circuit des missions jésuites

Album photo du voyage :

Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
1 avis posté sur cette photo
1 avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
1 avis posté sur cette photo
1 avis posté
1 avis posté sur cette photo
1 avis posté
Pas d'avis posté
1 avis posté sur cette photo
1 avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
2 avis posté sur cette photo
2 avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
1 avis posté sur cette photo
1 avis posté
1 avis posté sur cette photo
1 avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
1 avis posté sur cette photo
1 avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
1 avis posté sur cette photo
1 avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
1 avis posté sur cette photo
1 avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
Pas d'avis posté
1 avis posté sur cette photo
1 avis posté


>> Voir l'album photo du séjour en détail

L'avis des membres :

Pas encore d'avis sur ce carnet de voyage !

Donnez votre avis sur ce carnet de voyage !

Donnez votre avis sur ce carnet de voyage en remplissant le formulaire ci-dessous :

Donnez une note :
Facultatif
Tapez votre avis ci-dessous : smileys

Inscrivez-vous
166.773 membres - 228 visiteurs connectés
34.090 carnets - 1.719.924 photos - 24.110 videos - 1566 groupes
3.632.348 avis sur photos, hôtels, voyagistes, pays, ...
Vous aimez Vacancéo? Faîtes le savoir !
Billets d'avion Séjours Hotels Locations

Comparateur de prix
(2-11ans)
(0-2ans)
Rechercher
Les recherches les plus fréquentes :