Bayahibe, Iberostar Hacienda Dominicus 2006

Détails de ce carnet de voyage :

Pas de photo Pas de video 8 avis Par Willcox Belgique
le 16 février 2007 à 15h54

Lieu en rapport avec ce carnet :

Pays :Republique dominicaine Republique dominicaine
Voir en grand
Ville : Bayahibe
Hotel :Iberostar Hacienda Dominicus 5*
Iberostar Hacienda Dominicus 5*
Tout savoir sur l'hotel - prix - photos - avis !
Tout savoir sur l'hotel - prix - photos - avis !

Présentation du carnet de voyage

Période : Février
Climat : Grand soleil !
Températures : Chaud

Infos météo : Bayahibe - Republique d...
Type de voyage : Club de vacances
Période de départ : Février
Durée du séjour : 15 jours
Budget approximatif : 1600 € / personne
Méthode d'achat : Dans une agence
But du séjour : Bronzer / se reposer
Vous aussi, créez gratuitement votre carnet de voyage ! Cliquez ici !

Agence de voyage / voyagiste / compagnie aerienne :

Voici la liste des differentes compagnies et voyagistes qui ont été mis à contribution pour ce voyage :
Compagnie aérienne
Jetairfly
Jetairfly Donnez votre avis
sur Jetairfly

Description et avis sur le voyage :

Description du sejour :

Voici suite à ces douze jours (trop vite) passés à l’Iberostar Hacienda Dominicus à Bayahibe.

Vols : assurés pour Pégase (Thomas Cook) par Martinair, compagnie hollandaise qui nous a donné entière satisfaction . Aucun retard (chose assez rare de nos jours et qui mérite d’être soulignée), avion correct (767-300 récent), personnel aimable et serviable (mais ne parlant pas beaucoup français), nourriture pas plus mauvaise que sur d’autres compagnies. En Star Class et en Comfort Class, il vous est prêté un lecteur multimédia (loué 12 € / trajet en Economy Class) sur lequel il est possible de visionner deux films en français (plus cinq autres en anglais), des séries télé, des documentaires, des clips musicaux, etc…
Aller : au départ de Bruxelles, vol de 45mn et escale à Amsterdam, puis vol direct de 9h30 vers Punta Cana (l’avion poursuivait ensuite vers Cancun).
Retour : vol direct de 8h50 Punta Cana – Bruxelles (l’avion venait de Puerto Plata).

Transferts : au départ de Bruxelles, pas d’atterrissage malheureusement à La Romana, mais à Punta Cana, ce qui implique un transfert en bus de 1h30 vers Bayahibe via Higuey. En réservant via Pégase en Comfort Class, le transfert est direct.

Infrastructures de l’hôtel : un des points forts assurément. Difficile d’émettre la moindre critique, tout y est vraiment magnifique , à une exception près : les plans d’eau envahis par la vase , et on n’y distingue que très difficilement les quelques poissons (koïs) qui s’y trouvent ; nous avions vu beaucoup mieux au Mexique (Iberostar Tucan). Pour le reste, R.A.S., le site est enchanteur et s’intègre parfaitement à l’environnement ! Les piscines sont très vastes, les palapas nombreux et disponibles (inutile de réserver tôt le matin). Même constatation pour la plage : superbe ! Les parcs et cours intérieurs sont entretenus en permanence ; pas le moindre brin d’herbe ou feuille qui dépasse ! Il est à noter que même si l’hôtel semble afficher complet en permanence, on n’a jamais l’impression d’être les uns sur les autres, et vous n’y trouverez aucune file d’attente où que ce soit.

La chambre : LA seule et grosse déception du voyage . Outre le fait qu’ils ne tiennent absolument pas compte des desiderata formulés par mail et par fax , et qu’elle n’était pas prête à notre arrivée , nous nous vite sommes aperçu que la propreté laissait à désirer (sol crasseux, murs plus que poussiéreux ). J’ai aussi remarqué que ma couverture, ainsi que le couvre-lit étaient troués, et que le sèche-cheveux était descellé du mur… Inacceptable pour un hôtel de cette catégorie ! De même, les draps n’ont été changés qu’une seule fois durant notre séjour (les serviettes le sont tous les jours, à condition de les mettre à terre dans la douche). Ceci dit, c’est le seul point négatif à déplorer. Pour le reste, nous avons eu une chambre standart comprenant tout le confort nécessaire (frigo avec rafraîchissements renouvelés tous les deux jours, climatisation, ventilateur, sèche-cheveux, télévision, etc…). Par contre, pas de planche ni de fer à repasser, de console de jeux, ou de cafetière comme nous pouvions en bénéficier au Palladium l’année passée. Le coffre-fort, de bonne dimension, est malheureusement payant (62 RD$ ou 1,5 $ la journée). Autres infos pratiques : le décapsuleur est fixé au mur de la salle de bains ( !), et les prises électriques (110 V) acceptent les fiches européennes sans adaptateur (donc pas la peine de vous en encombrer). Chaque jour, notre femme de ménage nous préparait des figurines en serviettes pliées agrémentées de fleurs ; cela durant toute la première semaine, puis plus rien ! On se demande pourquoi ?

Les bars : mon préféré reste celui du lobby, suivi de peu par celui de la plage où vous trouverez Jean (Yan) qui est hyper sympa. A la piscine, vous pouvez déguster votre cocktail préféré assis dans l’eau au bar . Partout la carte est pléthorique et le choix difficile. Mes préférences allaient pour le Mai-Tai, l’Iberostar, la Caipirina ou la Pina Colada (qui ne vaut certainement pas celle préparée par notre ami Pierre-Alain !) ; pour les amateurs de non alcoolisé, essayez donc le Coconut Tropical.

Les buffets : autre point fort de l’Hacienda Dominicus, la qualité de la restauration . Les buffets du matin et du soir sont extras et variés (quoiqu’au bout de dix jour on en ait fait plus que le tour), celui du midi un peu moins que ce soit au restaurant principal ou au grill à la piscine ; vous ne mourez pas de fin (ni de soif). Un seul regret : pas de jus de fruits pressés, juste des milkshakes faits devant vous le matin. Pas de surprise au niveau des vins : le rouge est « buvable », mais le blanc et le rosé sont infâmes. Les lundi, mercredi et vendredi midi, barbecue party ou paella party sur la plage ; sympa. A retenir pour les amateurs de langouste : vous en trouverez le vendredi soir au restaurant buffet.

Les restaurants à thèmes (dans l’ordre de préférence) :
- le japonais : extra, à la fois pour les plats et pour le show-cook ! Un conseil : demandez le riz frit (succulent !).
- le mexicain : pas mal du tout, mais bizarrement sans fajitas ni burritos au menu…
- le gourmet : sans plus, juste pour les amateurs de langouste qui est le seul plat proposé au menu.
- le grill : passez votre chemin, rien d’original à se mettre sous la dent.
Vous avez droit à quatre réservations par semaine à répartir comme bon vous semble.

L’animation : du fait que nous n’étions que très rarement présents à l’hôtel en journée, nous n’avons fait que croiser l’équipe d’animation qui semblait avoir une pêche terrible et semblait hyper sympa. Difficile dès lors de se faire une idée.

Les spectacles : il en existe 14 différents, donc en restant deux semaines, vous ne verrez jamais le même. Encore une fois, ce n’est pas vraiment notre truc, et nous n’en avons vu que deux. Je dirais juste que ce n’était ni mieux ni moins bien qu’ailleurs ; R.A.S. à ce sujet. Idem pour la boite de nuit ouverte à partir de 23 heures ; nous n’y avons jamais mis les pieds.

Les excursions : six sorties en dix jours (sans compter celles au village de Dominicus et à Bayahibe), on a pas mal bougé. Encore une fois, les possibilités sont multiples sur Bayahibe, et nous nous sommes adressés à trois interlocuteurs différents : Fortuna Tours à l’hôtel, Bulton Tours (via Pascal) à Dominicus, et Patricia. Fortuna Tours se trouve dans l’hôtel, avec un bureau dans la galerie où se trouvent les magasins, et un autre derrière la piscine où vous trouverez Nathalia. Les prix sont négociables, et vous obtiendrez une remise substantielle en y réservant plusieurs excursions. Nous y avons réservé le speed boat, le quad et la ballade à cheval. Idem chez Bulton Tours qui possède un bureau au village de Dominicus, et un autre à Bayhibe. Nous sommes passés via Pascal (un français super sympa) qui est à Dominicus pour une excursion à Santo Domingo. Enfin Patricia pour Saona.

1/ speed boat : la RD est l’un des seuls pays où vous pouvez conduire votre propre bateau sans avoir le moindre permis . Vous embarquez à Bayahibe sur un petit hors bord deux places, direction soit le Parc National del Este, soit le rio Chavon. Nous sommes allés vers le parc national en longeant la côte, puis arrêt à la piscine naturelle pour une petite baignade accompagnée des habituelles "vitaminas". Puis retour vers Bayahibe et embarquement sur un plus gros bateau pour une petite plongée en snorkeling face au Casa Del Mar. Durée : +/- 3h30. On s’est fait plaisir en pilotant le hors-bord ; c’était plutôt sympa.

2/ Santo Domingo : certainement la plus décevante de nos sortie, ceci à cause des durées de trajets (2h à l’aller, 3h au retour) qui grèvent beaucoup le temps passé sur place. Visite de la grotte à l’entrée de la ville (joli, mais sans grand intérêt), puis direction l’aquarium national (on se demande d’ailleurs pourquoi cette excursion nous emmène là tant il y a peu à voir dans cet aquarium…). On passe alors à la partie la plus intéressante de la journée, celle de la visite de l’ancienne partie coloniale de la ville, accompagnés de notre guide Elisabeth (super sympa et dynamique, mais ne maîtrisant aucunement la langue de Molière…) qui nous emmène ensuite faire un peu de shopping. Rien d’intéressant à ce niveau là où elle nous dépose, les prix sont plutôt élevés. Ensuite, nous prenons la direction d’un petit restaurant typique où nous avons très bien mangé tout en découvrant musiques et des danses locales. Sympa. Dernière partie de la journée, quartiers libres pendant une bonne heure afin de faire du shopping au marché. L’endroit semble mieux adapté que celui du matin pour y faire des affaires, mais nous n’avons acheté que des cigares de marque (La Aurora) pour un ami qui avait passé commande. Le prix obtenu fut meilleur qu’à Bayahibe. Ensuite, embarquement et sortie (pénible) de la ville et retour au bercail. Nous étions vannés…

3/ quad : pas d’alternative malheureusement, vous passerez par Crazy Wheels. Nous avions réservé un quad chacun, ma femme et moi. Nous nous sommes retrouvés au départ avec un groupe de plus de quarante personnes… Pas génial. Au départ, on vous fait un peu peur et on vous demande de faire particulièrement attention au matériel, puis vous devez faire deux petits tours afin de voir si vous êtes aptes à piloter l’engin. Et comme ma femme a bien respecté ce qui lui avait été dit, on l’a jugée inapte à piloter seule, et elle s’est retrouvée derrière moi comme passagère . Donc, un conseil : tapez dedans lors de l’initiation (nous avons appris ensuite qu’ils ne laissaient pas une femme seule au guidon…) ! A part cela, le motard que je suis a pris son pied dans les petits chemins que nous avons empruntés, les villages (où nous avons offerts pleins de choses aux petits haïtiens qui quémandaient), les plantations de canne à sucre à perte de vue ; on s’est bien marré, ce fut une belle journée (sauf que ma femme était un peu déçue de n’avoir pu conduire).

4/ cheval : assurément la plus belle sortie que j’ai jamais faite en RD . Trois heures de ballade à travers le Parc National del Este et le long de la plage déserte (et sauvage), à deux seulement avec notre guide, à écouter les oiseaux et le bruit des vagues… Tout simplement sublime !

5/ Saona : rendez-vous est pris avec Patricia et nous retrouvons à 9h pour le départ au Playa de Luna. Nous sommes quatre couples à embarquer, direction la plage du docteur. Après plus d’une heure de navigation (mention spéciale à notre capitaine pour son savoir-faire ), nous débarquons dans cet endroit paradisiaque où nous passerons plus de trois heures. Apéro, déjeuner langouste (option que je ne saurais que conseiller) et ballades sur la plage déserte ; le tout fut un régal. Patricia est toujours disponible, et sa gentillesse n’est pas légendaire. Puis vient l’heure du retour et nous nous arrêterons un petit temps à la piscine naturelle pour un peu de snorkeling au milieu des étoiles de mer, le tout accompagné à la sauce "vitaminas" (comme d’hab). Le retour se fera en longeant la côte, après avoir aperçu la mangrove, destination le Playa de Luna où nous avons pris un dernier verre en compagnie de Pierre-Alain. Ce fut encore une bien belle journée passée à la vitesse grand V. J’ajouterai juste une petite chose : Patricia n’est malheureusement pas la seule à proposer la plage du docteur. Nous y étions allés l’année passée au départ de Bavaro via RH Tours qui propose à peu près la même chose dans sa formule dite « exclusive ».

6/ Alto de Chavon : cette excursion est vendue 35 $ à l’hôtel. Nous nous y sommes rendus en taxi (40 $) au départ de Bayahibe à deux couples. Ajoutez 1,5 $ d’entrée, cela vous fait 11,5 $ l’excursion par personne (et donc moins si vous partez à plus de quatre personnes). Le taxi nous a attendu deux heures, et nous avons eû tout le temps de (re)découvrir ce somptueux village.

Les souvenirs: s’il y a bien un endroit où vous devez vous rendre à ce sujet, c’est au village de Dominicus qui se situe juste à côté de l’hôtel. Sortez par la plage à droite (là où se trouve le tir à l’arc), et prenez immédiatement la petite rue située derrière les vendeurs sur la plage. Vous arriverez au village et à sa rue piétonne où vous pourrez faire vos achats. Si vous n’avez pas envie de marchander (et je vous comprends !), jetez un œil au magasin « El Mundo de la Hispanola ». Les prix sont affichés ; ils sont dans la moyenne (c'est-à-dire ni bon marché, ni trop chers). Vous y trouverez de tout (y compris du Off pour les moustiques). Si vous cherchez des choses de qualité un peu supérieure, le magasin voisin propose des articles un peu plus haut de gamme ( ?), mais à des prix qu’il faut négocier absolument. Evitez comme la peste celui qui se trouve un peu plus loin que le loueur de scooters (40 $ la journée, soit le prix d’une location de voiture !) et où il faut monter quelques marches ; vous y trouverez mon ami James qui se fout littéralement de la gu..le du peuple. Les vendeurs de tableaux sont légions ; là pareil, faites très attention au prix. En cas de doute, posez la question à Pascal chez Bulton Tours qui se trouve dans la rue.

Les massages : facturés 40 € à l’hôtel, Elvira (qui est une connaissance de Patricia) vous proposera la même chose pour 25 $ seulement… Son salon se situe un petit peu avant le début de la rue piétonne au village de Dominicus (une des premières maisons sur votre droite en venant de la plage).

La météo : sur 12 jours passés là-bas, je ne dois juste déplorer qu’une averse durant une après-midi (mais il pleuvait souvent durant la nuit) et deux jours de ciel vraiment couvert. Le reste du temps, le ciel était quasiment toujours un peu nuageux avant un grand soleil. Température en journée 25-28° à l’ombre (certainement plus de 30-35° parfois en plein soleil). Jamais moins de 20° en soirée, mais il faisait parfois un peu frais quand il faisait du vent.

Les moustiques : à croire que ces satanées bestioles font partie de l'animation ! Malgré une chasse systématique avant d'aller se coucher, et une double dose de "Off", on s'est fait dévorer ! Une plaie...

Voilà, je pense avoir été assez complet , mais je suis aussi sûr d’avoir oublié plein de choses.

To be continued...

Avis global sur le séjour :

Avis global : Très bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bien

L'avis des membres :

Ordre des messages :
 
Par Gwada971 France | le samedi 17 février 2007 à 00h20

dfficile de mieux faire, merci!
 
BienBienBienBienBienBienBienBienBienBien | Par Gwada971 France | le samedi 17 février 2007 à 00h21

dfficile de mieux faire, merci!
 
Par Frinaud France | le samedi 05 janvier 2008 à 13h46

Merci beaucoup pour ces descriptions
Nous partons début février 2008 et serions très intéressés par l'excursion à cheval
Comment et avec qui êtes vous partis SVP
Merci
 
Par stefy2008 Belgique | le mercredi 27 février 2008 à 15h27

Bonjour,

Je pars à l'Iberostar Dominicus en juin 2008.

Je suis allée l'année passé à l'Iberostar Paraiso Beach au Mexique. Cet hôtel était magnifique. J'ai l'impression que l'Iberostar Dominicus est plus froid et propose des services de moins bonne qualité.

L'année passée quand je suis partie au mois de juin, j'avais eu un temps magnifique (3 secondes de pluie sur tout le séjour). Pourrais-je espérer avoir un aussi beau temps en RD fin juin?

Merci pour vos infos
 
Par ann-clo France | le lundi 03 mars 2008 à 21h14

Je rentre de l'iberostar, quel bonheur... vraiment partez les yeux fermés, tout est au top et de grande qualité!
pour moi c'est décidé je resigne l'an prochain!
 
Par voyageuses60 France | le lundi 10 mars 2008 à 20h16

Super compte rendu, que je connaissais pour l'avoir déja lu.
Merci j'y vais fin juin 2008.
Plus
 
Très bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bienTrès bien | Par voyageuses60 France | le lundi 10 mars 2008 à 20h17

Super compte rendu, que je connaissais pour l'avoir déja lu.
Merci j'y vais fin juin 2008.
Plus
 
BienBienBienBienBienBienBienBienBienBien | Par jean marc1245 France | le mardi 08 avril 2008 à 10h11

Tout à fait d'accord! j'ai passé 15 jours de vacances dans cet hotel et j'aurais pu faire le meme récit, à part pour la propreté de la chambre. Nos draps étaient changés presque tous les jours, et la chambre etait nickel. J'avais envoyé un mail pour réserver une belle chambre (3104) et j'ai eu satisfaction. Bravo pour ce compte rendu.

Donnez votre avis sur ce carnet de voyage !

Donnez votre avis sur ce carnet de voyage en remplissant le formulaire ci-dessous :

Donnez une note :
Facultatif
Tapez votre avis ci-dessous : smileys

Inscrivez-vous
167.000 membres - 2131 visiteurs connectés
34.101 carnets - 1.727.063 photos - 24.280 videos - 1566 groupes
3.658.874 avis sur photos, hôtels, voyagistes, pays, ...
Vous aimez Vacancéo? Faites le savoir !
Billets d'avion Séjours Hotels Locations

Comparateur de prix
Rechercher
Les recherches les plus fréquentes :